MAGAZINE CONSTAS
 

Éditorial du numéro en cours

Rayonnement du secteur génie civil et voirie

Éditorial du numéro 49 / octobre 2019
Me Gisèle Bourque, directrice générale de l’ACRGTQ et rédactrice en chef
Par  Me Gisèle Bourque,
directrice générale de l’ACRGTQ et rédactrice en chef

L’été 2019 aura été très actif pour les travaux de génie civil et voirie. Les statistiques affichent 9 % en hausse potentielle annualisée de l’activité, augmentation due au sous-secteur des routes et infrastructures, en plus du sous-secteur des centrales électriques. Et les auspices, à la lumière des besoins à combler en matière de transport, se montrent très favorables.

Le 19 août dernier, en effet, l’ACRGTQ applaudissait l’annonce de financement, par le gouvernement fédéral, du réseau structurant de transport en commun de la ville de Québec. Se voyait ainsi confirmé un investissement de 3 milliards $ qui s’avérera fort roboratif pour les entreprises du secteur génie civil et voirie de l’industrie de la construction. On se rappellera que les travaux d’infrastructures de transport en commun – tramway, métro ou SRB – appartiennent à ce secteur. Les retombées en sont toujours importantes et mettent à l’œuvre, dans le cadre de chaque chantier, de nombreux travailleurs. Ces grands travaux, comme le sont notamment, à Montréal, ceux du Réseau express métropolitain (REM), permettent aussi à nos entrepreneurs et fournisseurs d’accroître leurs spécialisations et de renforcer leur position sur les marchés local et mondial.  À ce projet de la capitale viendra s’ajouter celui du 3e lien entre Québec et Lévis, dont le gouvernement provincial confirmait, en juin dernier, qu’il s’agira d’un tunnel et qu’il n’aura aucune incidence sur la magnifique île d’Orléans. De splendides dossiers de transport à suivre, surtout à la suite de cette brillante réussite qu’est le pont Samuel-De Champlain, auquel nous faisons une large place dans les pages de cette édition.

Autre secteur très actif à sa manière et auquel nous réservons également un regard tout spécial dans ce numéro, celui des carrières et sablières. L’ACRGTQ et son Regroupement professionnel des producteurs de granulats (RPPG) ont à cœur de faire connaître cette industrie dont les produits indispensables composent la substance même de nos plus importantes infrastructures et qui, à l’encontre d’une perception générale trop sommaire, illustre précisément le souci authentique de préserver nos ressources naturelles et de respecter à la lettre nos réglementations environnementales. D’où les articles que nous y consacrons ici, dans la foulée de l’initiative des journées portes ouvertes de septembre, nommée « Visite ta carrière», où la population a eu loisir d’en apprendre davantage sur des exploitants essentiels, acteurs cruciaux de cette embauche régionale et de ces achats locaux favorisant, comme on sait, de larges retombées économiques dans la communauté.

Sans les carrières et sablières du Québec, en fait, nous n’aurions pu voir se construire deux des plus grands projets de la décennie, soit les aménagements de la Romaine et le pont Samuel-De Champlain. Deux grandes œuvres que Constas met donc de l’avant dans ce numéro
d’automne, en parallèle avec un focus très attendu sur l’univers méconnu des granulats.