MAGAZINE CONSTAS
 

Éditorial du numéro en cours

INVESTISSEMENTS ET PRÉVENTION

Éditorial du numéro 44 / juin 2018
Par  Me Gisèle Bourque,
directrice générale de l’ACRGTQ et rédactrice en chef

Le dernier budget

La contribution du secteur génie civil et voirie de l’industrie de la construction, nous l’avons maintes fois écrit et prouvé, est essentielle à l’économie du Québec. Le récent budget de Québec en tient compte par de nombreuses mesures qui permettront aux entrepreneurs de mieux jouer le rôle déterminant qui est le leur dans le développement de notre économie. Au surplus, les investissements en transports collectifs, qui avoisinent les 14G$, tels la ligne bleue du métro de Montréal, le tramway de Québec ou le Réseau express métropolitain (dont la première pelletée de terre a été soulevée en avril dernier), permettront à notre industrie de maintenir et d’affiner son expertise de pointe en la matière.

Toujours au titre des investissements, l’ACRGTQ voit d’un bon œil l’augmentation de 10 % appliquée au Plan québécois des infrastructures (PQI), dont une partie sera vouée aux routes. Cependant, si l’intention du ministère des Transports est d’améliorer l’état de son réseau routier, l’Association craint fort que ces sommes s’avèrent insuffisantes en regard des travaux réels qui restent à entreprendre à cette fin. Rappelons encore une fois que si le réseau fut considérablement amélioré au début de la décennie, ce fut en raison des 3,5 et 4 G$ investis annuellement. Près de deux fois les budgets actuels.

Le plus récent budget, d’autre part, met de l’avant la création d’une grappe industrielle pour l’industrie de la construction. Revendication importante de l’industrie, cette grappe permettra notamment d’appuyer, sur bien de points, son rattrapage numérique. L’ACRGTQ s’engage à participer activement aux travaux de cette grappe.

La SST

Cela dit, ces grands enjeux sont secondaires lorsque vient le temps de parler santé et sécurité du travail. À ce propos, l’ACRGTQ soulignait en avril dernier le Jour commémoratif des personnes décédées ou blessées au travail. Essentielles et incontournables, les considérations en matière de SST doivent tenir le premier plan dans l’organisation et les activités de chantier. L’industrie a réalisé des progrès en matière de prévention, certes, mais chaque entreprise, chaque cadre, chaque travailleur doit poursuivre ses efforts par des gestes concrets au quotidien. L’ACRGTQ, comme chacun le sait, s’investit à fond sur ce tableau.

Le dossier

Les entrepreneurs membres de l’ACRGTQ démontrent leur savoir-faire partout au Québec. La Côte-Nord, deuxième plus grande région du Québec, qui longe le fleuve Saint-Laurent de Tadoussac à la frontière du Labrador, compte depuis longtemps comme l’un des piliers de notre développement économique et l’un des grands territoires de leur action. CONSTAS le rappelle et en trace ici un large et fort portrait.
Bonne lecture, bon été !